9. Première sortie en famille

Mardi 14h00. La météo est parfaite, mer plate avec 5 noeuds de vent. Les conditions idéale pour une première sortie en famille.

Depuis notre arrivée, je bosse comme un âne pour parfaire mille petits détails que je veux régler avant le départ. Delphine continue son travail de nettoyage et les garçons me filent un sacré coup de main. Sacha cherche les fuites dans les endroits inaccessibles et Andrea qui me dépasse largement aujourd’hui (en taille !) m’aide pour les charges lourdes. Une sortie en mer fera du bien.

Delphine n’est pas hyper rassurée de sauter dans le grand bain sans les bouées, mais comme toujours, elle assure grave !  Elle à l’avant et Andréa à l’arrière, nous quittons le ponton comme un équipage professionnel, sans stress et dans une maîtrise totale des manœuvres longuement répétées… !

Je manœuvre aux moteurs et au propulseur, le bateau bien en ligne entre les pontons, je sort du port vers le premier bassin et en grand professionnel aguerri qui fait ça tous les jours les doigts dans le nez, je pousse à 800 tours/mn et je prends la barre….

Je prends quoi????  LA BARRE. Mais il n’y a pas de barre… Il n’y a plus de barre… Un volant fou, oui… des indicateurs sagement à zéro…. mais PLUS de BARRE !!!!

No panique, no stress….on va tout faire aux manettes moteurs… Rentrez???

Il faut pourtant bien aller au large vidanger, sinon, c’est plus d’eau ni de toilettes pendant 4 jours… Il faut bien aller au ponton carburant… sinon ,c’est le départ qui va être retardé…

No panique… No stress… facile à dire. Je passe en mode pilote… je repasse en mode standby, les safrans décalés… quel con…. le bateau file doucement mais surement vers les rochers de la digue… Delphine comprend vite que la situation est anormale et que mon sourire a disparu depuis bien longtemps. Sacha qui veut se balader à l’extérieur se prend un refus maison avec ma tête des grands jours :  » tu restes à l’intérieur ! je t’interdis de sortir !! ». On pare au plus pressé, les explications après.

si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur ce lien : video youtube

Ou sur le lien de vimeo.com : https://vimeo.com/249287005
https://vimeo.com/249287005

Je comprends mon erreur avec le pilote auto, je redresse le bateau et on sort du port. La météo est parfaite, mais malheureusement nous n’aurons pas l’ocassion de profiter de cette première sortie…. je pense déjà à la rentrée dans le bassin, au ponton carburant… au retour à la place… Pourquoi n’avons nous plus de barre ? pourquoi aujourd’hui ?

 

Delphine, philosophe, tente de me rassurer en m’expliquant que c’est mieux ici qu’au large du cap Finistère… elle n’a pas tort.

le retour est plus cool… juste déçu de n’avoir pas pu faire quelques miles…

si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur ce lien :video youtube
Ou sur le lien de vimeo.com : https://vimeo.com/249287028

En fait, la barre ne sert pas à grand chose sur ces bateaux. Elle est indispensable en mer en cas d’avarie du pilote automatique mais inutile dans les manœuvres de port. l’arrivée au ponton carburant se fait comme à la parade. Nous embarquons 2590 litres en 2 heures et nous débarquons 3868 euros en 3 minutes. C’est le jeu ! mais nous irons jusqu’à Gibraltar.

Mes équipiers gèrent parfaitement l’arrivée au ponton avec le marin du port qui nous donne un coup de main….

ON NE PEUT PAS PARTIR SANS BARRE. C’EST INCONSCIENT.
J’ai les boules… vraiment. Nous sommes le 26 décembre… J’ai la haine…

A suivre…

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s